• Commémoration du 11 novembre •

13 novembre 2020

Les élèves du lycée La Fontaine ont pris part à la cérémonie de commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, présidée par le Ministre de la Défense nationale de la République du Niger, SEM Issoufou Katambe et l’Ambassadeur de France au Niger, M. Alexandre Garcia, au monument aux morts de la ville de Niamey.

Une délégation d’élèves du lycée La Fontaine et du Prytanée militaire de Niamey ont lu un texte qu’ils avaient écrits ensemble, sous la direction de leurs professeurs d’histoire géographie, et chanté les hymnes nationaux de la France et du Niger. Ils ont été félicités par les autorités.

Retrouvez le texte lu par les élèves ci-dessous :
"Nous sommes réunis ici pour commémorer l’armistice de la première guerre mondiale, une guerre totale qui a particulièrement affecté l’Europe et l’Afrique.
Dès le début du conflit les puissances européennes ont mobilisé des milliers d’hommes issus de leurs colonies comme soldats. Plus de 180 000 africains ont été envoyés en Europe. Ils vécurent dans des conditions très éprouvantes et connurent les terribles combats dans les tranchées.
Le bilan de ce conflit est effroyable. Environ 10 millions de victimes civiles et militaires, des blessés, des orphelins, des veuves. Parmi ces morts il y eu de nombreux soldats venus d’Afrique. Leur engagement aux côtés des soldats européens, américains et asiatiques, a été essentiel. Ces soldats africains ont été dans les tranchées les frères d’armes des soldats français qui défendaient leurs terres et leur liberté.
Dès 1922, Jérôme et Jean THARAUD publient la randonnée de Samba Diouf, un roman qui évoque le parcours d’un tirailleur sénégalais. Nous avons étudié d’autres témoignages mais les plus précieux pour nous sont ceux des anciens combattants nigériens que nous avons rencontrés. Ils ont participé à d’autres conflits majeurs du XXème siècle. Ils nous ont parlé d’engagement, de courage, de solidarité.
Nous devons être à la hauteur de leurs sacrifices, cultiver le lien entre la France et les pays africains et nous engager pour la paix."

Merci aux professeurs pour le travail réalisé avec les élèves.